Un plan en 10 étapes : gérer le nouveau monde du travail après le confinement.

17 March 2021
8 minute

Avec le déconfinement, nous sommes face à de nouvelles façon de travailler. Il ne s'agit pas d'une routine, mais grâce à notre guide en 10 étapes, nous pouvons vous aider à gérer au mieux le changement.

Bienvenue dans une nouvelle "configuration"de travail.

Comme nous l'avons expliqué dans notre précédent article, COVID-19 est en train de modifier radicalement notre façon de travailler.

Les restrictions du confinement sont levées, mais pour beaucoup, le travail à distance est désormais une nouvelle norme. Les employeurs sont également confrontés à de nombreux nouveaux défis, notamment la gestion du recrutement à distance et la productivité de leurs collaborateurs.

C'est une période particulière pour nous tous, il existe des mesures que vous devrez prendre pour vous assurer que vos collaborateurs - actuels et futurs - se sentent valorisés et reçoivent le soutien dont ils ont besoin pour s'adapter au changement et rester motivés.

Dans cet article, nous allons aborder 10 mesures que vous pouvez prendre pour organiser votre lieu de travail en mutation avec de l'empathie et de la patience - tout en assurant efficacité et efficience.

10 étapes pour gérer le changement

1. Donner aux personnes le temps de s'adapter

Chacun réagit différemment au changement, et certaines personnes auront besoin de plus de temps que d'autres pour s'adapter à une nouvelle routine ou à une nouvelle façon de travailler. Le changement se fait progressivement, et certains de vos collaborateurs auront besoin de temps pour accepter les circonstances avant de pouvoir modifier leur comportement.

Commencez à parler de tout changement le plus tôt possible et assurez-vous d'un déploiement progressif qui donne aux personnes le temps de s'adapter.

Définissez avec précision la nature du changement et soyez succinct dans la communication de votre vision de l'amélioration. Il peut être utile de comprendre comment vos collaborateurs réagissent aux différents rythmes de travail, et quelles sont les personnes qui auront probablement besoin de plus de temps pour s'y adapter.

L'analyse des comportements par le biais de simples évaluations des personnes sera très utile. Par exemple, en effectuant une évaluation comportementale avec votre collaborateur, comme l'Analyse du Profil Personnel (PPA), vous pourrez très rapidement identifier les personnes dont le profil est "stable". Les profils "S" aiment travailler à un rythme régulier et auront besoin d'une feuille de route claire pour les aider à faire face aux changements. Il est donc intéressant de savoir qui sont ces personnes dans votre organisation afin de pouvoir les soutenir en conséquence.

2. Vaincre les résistances aux changements

La résistance au changement est fréquente, surtout si le changement est mal compris ou si les personnes ont le sentiment qu'il a un impact sur leur capacité à délivrer un travail impeccable. Pour aider les gens à surmonter leur résistance au changement, l'ensemble de la main-d'œuvre doit se sentir responsabilisée et impliquée dans le changement - et voir les résultats de leurs efforts.

10 step plan

Des contrôles réguliers, des enquêtes auprès des individus, des ateliers et la désignation des meilleurs collaborateurs aux changements peuvent contribuer à encourager une culture plus positive et plus solidaire.

Il est également essentiel de ne pas traiter votre équipe comme un groupe unique et homogène. Chaque point de vue est différent, et la même information donnée à deux personnes peut produire deux réactions complètement différentes.

3. Comprendre les comportements individuels

En période de perturbation, les conflits entre collaborateurs sont plus fréquents, en particulier lorsque les personnes sont confrontées à une pression accrue tant sur le lieu de travail qu'en travaillant à distance.

La meilleure façon de réduire un conflit est d'observer de manière proactive les changements négatifs de comportement et de les aborder le plus tôt possible, avant qu'ils ne puissent s'envenimer et se propager.

L'évaluation du profil comportemental est également un moyen idéal d'évaluer les différents styles de communication de votre équipe afin de mieux arbitrer les conflits et prévoir qui aura le plus de mal à s'adapter au changement.
 

Obtenez tout ici.

4. Aborder le travail à distance comme une illusion

Si certaines personnes s'épanouissent lorsqu'ils travaillent seuls, d'autres risquent de se sentir isolés et détachés, ce qui peut nuire à leur moral. C'est pourquoi il est préférable, dans cette situation, de gérer vos collaborateurs à distance comme s'ils étaient avec vous.

Veillez à leur donner régulièrement des occasions de communiquer ouvertement. Même s'il ne s'agit que d'une conversation amicale ou d'une réunion vidéo informelle avec l'équipe, ces moments peuvent contribuer grandement à maintenant les personnes engagées et connectées.

72% des personnes interrogees dans le cadre de notre enquete Thomas


Dans notre nouveau rapport "Managez le travail à distance", vous trouverez de nombreux conseils de gestion utiles pour mieux comprendre les besoins individuels de votre équipe et pour rendre le travail à distance personnalisé.

5. Gérer la motivation

Il est normal que le niveau de motivation diminue pendant cette période, mais en continuant à gérer la progression des collaborateurs de manière empathique et responsable, vous pouvez aider vos collaborateurs à rester concentrés sur leur développement professionnel.

En évaluant vos collaborateurs, vous pouvez identifier ceux qui sont naturellement motivés et la probabilité qu'ils se battent face à l'adversité. Vous pouvez également déterminer dans quelle mesure vos collaborateurs sont flexibles et prêts à s'adapter à de nouvelles conditions de travail. En évaluant la personnalité de vos équipes, vous pourrez établir comment ils réagiront émotionnellement au stress, aux événements extérieurs et aux pressions. Les personnes ayant obtenu un score d'adaptation élevé lors de notre évaluation de la personnalité, l'Indicateur de Trait de Potentiel Elevé (HPTI), seront plus calmes sous la pression, tandis que les personnes ayant un score d'ajustement plus faible seront plus stressées et inquiètes.
 


 

6. Favoriser l'engagement

Il est essentiel de gérer, d'articuler et de présenter le changement d'une manière qui soit universellement comprise. Si chacun sait ce qui se passe et pourquoi, tout le monde sera plus réceptif à tout changement que vous apportez et mieux préparé à faire des ajustements personnels.
 


 

Il est également important de reconnaître les différences entre les personnes. Par exemple, vous pouvez utiliser le modèle DISC de comportement professionnel pour identifier le style de management préféré, puis adapter votre façon d'agir pour vous engager plus efficacement avec chaque individu.

Une évaluation de l'intelligence émotionnelle peut également vous aider à déterminer comment les personnes sont susceptibles de réagir dans votre nouvel environnement de travail. En combinant cette évaluation (TEIQue) avec l'évaluation comportementale (PPA), vous pouvez obtenir une image complète des comportements, des forces et des limites de votre équipe - et comment favoriser l'engagement.

7. Créer une charte d'équipe pour réussir ensemble

Votre équipe est peut-être composée de personnes très compétentes mais sans confiance ni compréhension des forces, des limites et des motivations de chacun, le succès ne sera pas forcément garanti.


 

En créant une charte d'équipe, vous pourrez identifier les défis communs qui permettent à votre équipe de fonctionner au mieux de ses capacités, ainsi que mettre en place des actions pour réussir :

  • Aider les personnes à comprendre les objectifs globaux de l'équipe
  • Établir un objectif clair pour chaque rôle
  • Tenir les personnes responsables de la réalisation de leurs objectifs

Il n'y a pas d'approche unique pour une charte d'équipe, c'est pourquoi nous recommandons de vous appuyer sur un cadre établi et de l'adapter à la nature, au comportement et à la personnalité des membres de votre équipe.

8. Planifier et créer des victoires à court terme

En période de grands bouleversements et de changements, les personnes ayant un niveau élevé de résilience émotionnelle sont susceptibles de bien s'en sortir avec un minimum d'assistance. Pour celles dont le niveau est faible, elles risquent de se désengager, d'être dépassées et frustrées.
 


Nous recommandons de fixer aux personnes ayant une faible résilience émotionnelle une série d'objectifs à court terme avec des délais réalisables, tout en leur offrant un soutien patient et personnalisé. Cela les aidera à prendre confiance en eux et à s'adapter à une nouvelle façon de travailler.

Regardez notre webinaire, Résilience émotionnelle : Comment gérer vos équipes à travers une crise, pour plus d'informations sur la gestion de la faible résilience émotionnelle et la conduite de l'engagement à travers des activités de team building.

9. Formaliser le recrutement à distance

Il est compréhensible d'appréhender le recrutement à distance. Mais les possibilités de face à face étant très limitées, la mise en place d'un processus de recrutement à distance rapide et formalisé, que votre équipe comprend, est le meilleur moyen de garantir une croissance continue.
 


S'écarter des pratiques de recrutement normales peut être très risqué, si vous utilisez des évaluations psychométriques - portant notamment sur le comportement, les aptitudes et la personnalité - vous pourrez vous assurer que vos nouveaux collaborateurs seront de bonnes recrues, et qu'ils pourront être intégrés rapidement et facilement.

10. Assurer la flexibilité

C'est une période difficile pour tout le monde. Le travail à distance étant une réalité quotidienne, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée peut devenir incroyablement inégal. Pour information, en raison des mesures de distanciation sociale introduites en réponse à la crise COVID-19, 49,2 % des salariés adultes travaillent désormais à domicile au Royaume-Uni.

Respectez le fait que tout le monde ne pourra pas être efficient aux heures de bureau traditionnelles pendant cette période, et que beaucoup d'entre eux n'auront peut-être pas un environnement de travail comparable à celui dont vous disposez sur votre lieu de travail habituel.

Retour et reconstruction pour une nouvelle normalité

Contactez-nous pour plus d'informations sur l'utilisation de nos évaluations de la personnalité (HPTI), du comportement (PPA), de l'intelligence émotionnelle (TEIQue) et des aptitudes (GIA) pour vous aider à préparer un retour efficace et à piloter votre équipe dans un futur proche.